Le Site
de Normandie

IMG 7153

OUVERTURE SAISON 2016

De Décembre au 28 Février 2016 ouvert : 

  • Tous les samedi après-midi : le saut à l'élastique, le saut pendulaire et la Tyrolienne géante

A partir de mars 2016, tous les week-ends et jours fériés jusqu'à fin novembre et juillet/août tous les jours.

Le Viaduc de la Souleuvre fut construit en 1887 sur les deux communes de la Ferrière-Harang et de Carville pour les besoins du Chemin de Fer. La ligne reliait Vire, Saint Lô et Caen. Le Viaduc fut édifié selon les procédés utilisés par Gustave Eiffel pour la fameuse Tour du même nom.


Avant la guerre, 15 trains par jour empruntaient ce pont. Pendant la seconde guerre mondiale, les Allemands utilisèrent la ligne. Ils faisaient monter les Français dans les trains pour limiter les risques de sabotage. Les alliés cherchèrent en vain à détruire le Viaduc avec leur aviation en 1944, et réussirent seulement à endommager partiellement le tablier : plus de 500 bombes tombèrent ... 


A compter du 28 Août 1944, la voie ferrée fut remise en état par les Américains et un trafic intense s'établit sur la ligne. La paix revenue et la SNCF estimant que la solidité de l'ouvrage n'était pas menacée, de lourds convois continuèrent d'y circuler jusqu'en 1960, derniers passages d'un train sur la ligne du Viaduc.


Un rapport des Ponts et Chaussées laissa entendre l'effondrement probable du Viaduc en raison de son manque d'entretien et des séquelles du bombardement allié. Sa remise en état aurait été trop onéreuse. Un comité de soutien fut créé pour conserver le Viaduc. Plus de 6000 signatures furent collectées, la presse et les habitants de la région poussèrent un cri d'alerte.


En 1969, l'édifice fut mis en vente. Le 13 Juin 1970, le démontage des travées par dynamitage commença. Les piles sont intactes et le resteront par décision préfectorale.

Pendant 19 ans la vallée vécut dans le calme. Depuis 1990, une société de saut à l'élastique s'est installée dans la vallée afin de lui redonner vie, et faire redécouvrir sa beauté, après avoir été longtemps oubliée et abandonnée.

LA SOCIETE AJ HACKETT ET LE VIADUC

La société AJ Hackett porte un intérêt évident à l’environnement : préserver, protéger et développer les sites dans lesquels elle travaille est pour elle une priorité. Tous les sites sont choisis avec soin pour leur beauté unique et pittoresque, offrant ainsi aux sauteurs et aux spectateurs un dépaysement total, ne se limitant pas uniquement à une émotion d’une minute.

Les ponts historiques sont une cible privilégiée et le pont suspendu de la rivière Kawarau, construit dans les années 1880, est le pôle d’attraction des activités néo zélandaises. Il surplombe la rivière Kawarau de 43 m, et lorsque A.J. Hackett arriva sur le site en novembre 1988 le pont était en ruine.


Mais le projet le plus ambitieux de A.J. Hackett fut de créer le 1er centre de saut à l'élastique au monde permanent et spécialement construit pour cette activité. Après deux ans passés à rechercher le site idéal, A.J. Hackett a découvert un ancien viaduc ferroviaire partiellement détruit en Normandie. Il s’agit du désormais fameux « Viaduc de la Souleuvre ».


La première étape de ce projet spectaculaire a abouti le 10 novembre 1990, après un travail intensif de six mois effectué par une équipe franco-néo-zélandaise, engagée pour construire deux ponts suspendus et une plate-forme de saut, enjambant le site sur une longueur de 140 mètres et reposant sur trois des cinq piliers de granit existants. Un ouvrage d'art unique au monde.

Le but de la société est de protéger le site de la Souleuvre, en favorisant le classement de ce site unique de 1000 ha, en lui assurant le statut de site protégé et en faisant une importante destination touristique européenne pour tous, qu’ils soient amis de la nature ou fans de sensations fortes !